TEIDE

 

Le Parc National du Teide contient paysages de beauté exceptionnelle et éléments géologiques de singularité extraordinaire et importance mondiale. La structure de la couche vulcánico Teide-Pico Viejo qu'il culmine à 3.718 mètres d'altitude sur le niveau de la mer, il se dresse à 7.500 mètres au-dessus du fond de l'océan et on estime qu'il est la troisième du monde pour son volume. L'importance mondiale du Teide appuie en que c'est une attestation vive des procès soggiacenti géologiques à l'évolution des îles océaniques et, donc, il vient compléter déjà autres tu postes inscrits volcaniques dans la Liste du Patrimoine Mondial.

C'est le supérieur et plus ancien que les canaris Sobres. Son paysage extraordinaire est un monument géologique du plus spectaculaire du monde, en le que les cônes volcaniques et les lessives de lave ils forment un ensemble extraordinaire de couleurs et formes. Il ne peut pas oublier sa grande richesse biologique, le haut pourcentage extraordinaire d'espèces végétales endémiques et l'importance quant à numéro et exclusivité de sa faune invertébrée.

En "Las Canadas"si il trouve le meilleur registre de l'histoire de l'homme en Tenerife, dû à la grande richesse en gisements archéologiques.

Le Teide et Las Canadas n'avaient pas seulement un sens spirituel pour les guanches, mais cette zone était une ressource fondamentale aussi pour la survivance en époques déterminées de l'an. En été ils les arrivaient vraies et propie migrations dans les pâturages de haute montagne où les bergers se concentraient avec leurs bétail provenants de toute l'île.

Les Guanches il rappelait au Teide "Echeyde" qu'il signifiait "domicile de Guayota, le Méchant". Selon la tradition, Guayota séquestra au dieu du Soleil, Magec, et il le porta avec soi à l'intérieur du Teide. Alors, l'obscurité s'empara de l'île et les guanches il demanda aide à l'Achamán, son être bleu suprême. Le dieu réussit à battre le Méchant, sortir au soleil de sa captivité et tamponner la bouche d'Echeyde. Ils disent que le bouchon qui mit Achamán est l'appel Morceau, le dernier cône qu'il couronne le Teide.

Il semble que la légende guanche coïncide dans le temps avec qui fosses la dernière grande éruption dans le même cône du Teide.

Comme Fernando de Colomb raconte dans son livre "Istoria" de l'amiral, quand les caravelles passèrent près du Tenerife, le 24 août de 1492, en son escalier en Vous Gomera vers l'Amérique virent sortir grandes flambées de la montagne la plus haute de toutes les îles.

En 1798 il se produire celle qui fût dernière grande éruption dans les limites du Parc National et qu'il forma les nommés Nez du Teide. Pour trois mois, 12 millions de mètres cubiques de lave sortirent pour un lézard orienté en direction nord-ouest-du sud-ouest dans les pentes de Bec Vieux, connu aussi comme Montaña Chahorra.

Apparemment endormi encore aujourd'hui le volcan impressionnant, continue à imposer respect à tous qui arrivent jusqu'à lui.

Sa masse majestueuse il est l'âme du Parc National et le centre de cette terre dominée pour une tyrannie climatique absolue. Le Teide ne se considère pas éteint, car il reste encore la possibilité qui éclatent de nouvelles, bien que les géologues considèrent beaucoup lointains la probabilité qui succède.



D'autre partie, il est nécessaire de souligner les noms de quelques hommes sans dont travail la flore exquise de cette zone ne serait pas connue. Le naturaliste premier qu'il étudia la flore du Parc ce fut l'allemand Alexander von Humboldt qu'il passa l'hiver de 1799 à 1800 en Canaries. Ce qui réalisa la première description valide du Violeta du Teide fut Feuillée en 1724. Pendant les ans 50 du siècle XX fut le Suédois Sventenius que lui incentrò dans la végétation du Parc National.

Dans l'an 1954 se déclare pour décret la création du Parc National du Teide, avec le fín de protéger un paysage de beauté impressionnante que, en union des particularités géologiques spéciales et les particularités de la flore et faune qu'il entretient l'ils font dignes de cette déclaration. En 1981 on reclasse le Parc National du Teide, il Lit de 25 de mars. En 1.989 le Conseil de l'Europe accorda au Parc National le Diplôme Européen dans sa meilleure catégorie. Ce prix à la gestion et conservation est allé renouvelée en 1994, 1999 et 2004.

 

La parte del nord di Tenerife vista dal Teide

 

e-mail us